Chroniques villageoises tabaski 2022: Dr Massamba GUEYE

Chroniques villageoises tabaski 2022: Dr Massamba GUEYE

Se ressourcer !
 » Se reconnecter avec les siens, dialoguer de choses simples mais profondes comme les liens de enté, c’est prendre le temps d’oublier les choses non essentielles à la vie. Redécouvrir le sens de la vie, le sens de la vie communautaire, reprendre contact avec l’héritage laissé les ents, redécouvrir, les pieds enfoncés dans le sol, que les titres, les fonctions, les diplômes et autres grades ne sont que des leurres du monde. La simplicité de cette vie rurale mène à comprendre pourquoi on se bat dans la vie.
Saisir le sens chaque mot des sages du village nous pousse à nous éloigner de la haine, à repenser notre poursuite effrénée des honneurs et des biens matériels. C’est cela que je redécouvre à chaque fois que je descends à Koki, Thiaméne où les espaces encore humanisés du Sénégal. C’est aussi pour cela que chacun de nous a autant de plaisir à retourner sur sa terre natale, cette terre où les choses essentielles demeurent encore, même si certaines espaces sont en train de péricliter et de tir en vrille sous l’effet pervers d’une modernité pourtant si utile.
Il y a de ces moments où on se rend compte qu’entre béton et bitume nous devenons presque des objets de nos désirs materiels et de nos passions et que notre humanité t en déliquescence. Mais prés de nos troupeaux, sous un arbre, au bord d’une mare ou de marigot, on se rend compte que les véritables immeubles ne s’érigent pas sur terre mais dans les cœurs. Ce sont ces étages de désirs de voir le monde grandir, les immeubles de sens de la vie qui nou