CONTE ET LÉGENDE : Le rire du phacochère

CONTE ET LÉGENDE : Le rire du phacochère

Le lion est le roi des animaux. Il est juste et bon.

Mais voici qu’un jour, la Reine Mère mourut. A ses funérailles, le lion convoqua tous ses sujets. Que tu aies envie de pleurer, il fallait pleurer. Que tu n’aies pas envie de pleurer, il fallait obligatoirement verser des larmes.

La hyène était là, qui pleurait abondamment. L’éléphant, le grand éléphant était là, qui versait des larmes abondantes. Le phacochère était là, qui hurlait de douleur. Bref, tous les animaux étaient là.

Tous les animaux ?

Non, il manquait quelqu’un. Quelqu’un qui se prenait pour le plus malin des animaux, avec ses oreilles grandes comme des éventails !C’est le phacochère qui le remarqua. Et le phacochère d’aller dire au roi, en pleurant davantage :

– Majesté ! Oh Altesse ! Regardez bien. Moi, je suis là, en train de pleurer la mort de la Reine Mère. L’éléphant, le grand éléphant est là, en train de pleurer la mort de la Reine Mère. La grande girafe est là, en train de pleurer la mort de la Reine Mère ; même la petite pintade est là, en train de pleurer la mort de la Reine Mère. Mais il y a quelqu’unqui n’est pas venu ; et ce quelqu’un, il est content que notre Reine Mère bien aimée soit morte.

Voilà, j’ai dit !Le lion devint aussitôt furieux et rugit :

– Mais qui cela peut-il être ? Dis-le-moi tout de suite !

– Mais le lièvre, majesté ! Le petit lièvre ! Il est content que notre Reine Mère bien aimée soit morte ! Le lion devint encore plus furieux. Il rugit de nouveau : – Donc, le petit lièvre, il est content que ma mère soit morte ! Le petit lièvre me trouve