Des Sénégalais ont quitté le Canada et la France pour travailler au TER

Des Sénégalais ont quitté le Canada et la France pour travailler au TER

C’est sans doute l’un des moments les plus frappants lors de la cérémonie de lancement du TER. Dans le cadre de la visite des installations du train, il a été présenté au président les chefs, hauts responsables locaux ainsi que les membres du personnel de ce qui est désormais appelé le symbole du Sénégal qui bouge.

Les noms qui venaient régulièrement étaient bien de chez nous. En d’autres termes, chez la Seter, société exploitant du TER, c’est la compétence locale qui commande. Ils sont jeunes et fiers. Des ingénieurs surqualifiés ou à peine diplômés. Ils sont conducteurs, agents de maintenance, hôtesse