ECHOS DE L’ENTRÉE EN COMPÉTITION DES LIONS

ECHOS DE L’ENTRÉE EN COMPÉTITION DES LIONS

L’entrée en compétition des Lions contre le Zimbabwe, pour leur premier match de la CAN 2021, était très attendue, entre les tractations des journalistes liées au pass sanitaire et bonnes surprises dans les gradins. Sans compter quelques découvertes. En voici quelques échos.


Pass sanitaire : la décision de la CAF de n’autoriser dans les stades de compétition que les seuls détenteurs de tests négatifs au COVID-19 ou d’un carnet de vaccination a compliqué les plans de nombreux journalistes accrédités. 

Dimanche, à la vieille de la première sortie des Lions, les reporters sénégalais étaient obligés de faire plusieurs va-et-vient, au four et au moulin, pour suivre la conférence de presse du sélectionneur l’entraîneur Aliou Cissé, la séance d’entrainement des Lions ou faire son test Covid.Ils ont couru des kilomètres pour se faire tester à l’hôtel Sara. Sans compter que l’attente des résultats a été longue. Lundi matin, à quelques heures du match des Lions, la tension est montée chez les envoyés spéciaux de la presse sénégalaise dont seuls quelques-uns ont reçu leurs résultats. Un cas positif ayant été détecté au sein du groupe, la tension est montée d’un cran, d’autant qu’au stade de Kouékong, les journalistes qui ne disposant pas de pass sanitaire étaient obligés de faire un test de diagnostic rapide pour accéder dans l’enceinte sportive. Anciens Lions : les anciens Lions devenus membres du staff de l’équipe nationale (Aliou Cissé, Tony Sylva, El Hadj Diouf) n’étaient pas les seuls ex-internationaux sénégalais à