Ruelles de l’âme

Ruelles de l’âme

En ces temps pluvieux, il sera très doux dans un bruit sourd de ventouse d’arpenter les chemins divins de l’espoir en quête de son bonheur propre. Un vague horizon bondé d’humains dans la diversité de leur genre, leur nature, leur quête et convergents dans leur essence même: l’âme universelle qui consent une marche immobile vers le ciel de l’être qui m’anime.

Le vent complice souffle sa douceur et allège le poids de la solitude fatale, ce bien connu désenchantement avant le tir fatal, ou dans ce cas présent, avant le premier pas pour la découverte d’autres terres.

Le ciel me conte les histoires d’autres hommes, et me dis de prendre garde: à marcher sur certains pas, en éviter d’autres…c’est l’expression de la Vérité vraie.